Les joueurs du Nouveau-Brunswick combinent les habiletés de hockey à la fierté provinciale

La fierté provinciale joue un rôle dans toutes les décisions qu’Andrea Dinan prend. Native de Miramichi, elle a passé toute sa carrière de hockeyeuse au Nouveau-Brunswick, ayant même représenté la province sur la scène nationale, et elle n’aurait pas voulu qu’il en soit autrement.

 


Andrea, attaquante pour une 2e année au sein des Mounties de Mount Allison, à Sackville, connait le hockey. En tant que hockeyeuse, Andrea a joué entre autres avec les Northern Stars Midget AAA, les VReds Midget AAA et les Northern Stars Bantam AAA. Elle a aussi fait partie d’équipes de hockey masculin de compétition pendant un certain nombre d’années et est allait jouer au hockey à Fredericton quand il n’y avait pas d’équipes de hockey féminin de compétition plus près de chez elle.


Andrea s’est mise à jouer au hockey, comme la plupart des enfants canadiens, sur les patinoires extérieures.
« J’ai commencé à patiner quand j’avais 2 ½ ans, avec mon frère et mon père, dit-elle. J’ai commencé à jouer au hockey aussitôt que j’ai pu quand j’ai eu 5 ans. »


Près de 15 ans plus tard, Andrea représentait le Nouveau-Brunswick aux Jeux du Canada. En tant que capitaine adjointe de l’équipe féminine provinciale U18 2015, son travail et son amour pour le Nouveau-Brunswick étaient évidents pour tous.
« C’était un moment de fierté de sentir la reconnaissance de la province. Le niveau de compétition était si élevé et, juste d’être là, c’était fantastique. »


Cette visibilité et la médaille d’or remportée par l’Équipe NB à la Coupe Défi Atlantique ont préparé Andrea au jeu intensif du hockey universitaire. Athlète élite et fanatique du conditionnement physique, Andrea est devenue une joueuse clé pour les Mounties. L’équipe a terminé en 4e place au championnat SUA, sa première année, avant de connaitre la défaite dans les séries éliminatoires.


Son dévouement envers le hockey est aussi grand que sa détermination à l’école; elle prend au sérieux son expérience d’athlète-étudiante. En fait, en 2015, elle était lauréate de la bourse commémorative Ron Bradbury, remise par Hockey Nouveau-Brunswick à un joueur ou une joueuse du Nouveau-Brunswick qui excelle sur le plan académique et poursuit des études universitaires tout en continuant de jouer au hockey.


« C’est difficile, mais c’est sûr que ça en vaut la peine à long terme. Je vais terminer mon programme ici et continuer de jouer au hockey. » Son amour pour le hockey de compétition a été encouragé au Nouveau-Brunswick, alors elle n’a pas ressenti le besoin de déménager pour jouer.


« Il y a eu des défis, mais je voulais rester au Nouveau-Brunswick. C’était la meilleure solution pour moi. Le programme m’a vraiment préparée à jouer au hockey universitaire et, en se développant, il a continué de s’améliorer. J’espère que plus de gens resteront dans la province pour que les ligues soient encore plus compétitives. »

Outreach Productions