Les Vito’s de Saint John se préparent pour la Coupe Telus

Le parcours des Vito’s de Saint John vers la Coupe TELUS a beau être le plus court, cela ne veut pas dire qu’il ne sera pas semé de quelques embûches.

Toutes les équipes midgets du Canada ont un même but – se tailler une place au Championnat national midget du Canada qui aura lieu du 18 au 24 avril dans le sud du Nouveau-Brunswick.

À titre d’équipe hôtesse, les Vito’s sont déjà assurés d’être parmi les six équipes au tournoi et cela présente quelques défis uniques pour l’entraîneur-chef, Ken Dobson. À ce temps-ci de l’année, son modus operandi est de préparer sa formation à la longue saison qui l’attend pour atteindre trois objectifs distincts – remporter le titre provincial, remporter le championnat de l’Atlantique et accéder à la Coupe TELUS.

Cependant, cette saison, la charrue est devant les bœufs puisque les Vito’s participeront au championnat national, peu importe. Dobson veut que ses joueurs se concentrent sur leurs tâches habituelles bien qu’il admet que tuer dans l’œuf toute discussion sur la Coupe TELUS est plus facile à dire qu’à faire.

« Au bout du compte, ce sont des jeunes », dit Dobson. « La collectivité bâtit l’intérêt [pour le tournoi] et tout ce qui l’entoure et ils seront témoins de ça chaque jour. Nous allons essayer de garder leur niveau de concentration et leur rappeler que nous devons travailler et entrer par la porte avant. »

« Comme personnel d’entraîneurs, nous avons modifié les plans des séances d’entraînement et les moments d’adversité. Nous voulons maximiser les occasions d’apprentissage et de développement. »

Les Vito’s sont en quête de leur deuxième championnat provincial en trois ans. Les chefs de file du club de Dobson seront le capitaine Will Drummond, qui occupe ce poste pour une deuxième saison, et les adjoints Kyle Anderson et Will Kelly.

Les autres patineurs sont Cameron Crowell, Liam Frigault, Kyle Garnett, Alex Hambly, Ian Keating, Alex Lafreniere, Anderson MacDonald, Samuel McGaw, Matthew Palmer, Ben Reid, John Simpson, Ian Smallwood,

Tyler Smith et Cole Theriault.

Devant le filet, les gardiens de but Mike Parkhill et Jake Stewart, qui a été sélectionné par Blainville-Boisbriand lors du repêchage de la LHJMQ cette année avant d’assister au camp national de développement des moins de 17 ans du Canada, se partageront la tâche.

Dobson a déjà pris part à la Coupe TELUS à deux reprises en tant que gestionnaire de Hockey Canada. Comme entraîneur, il n’est pas à l’épreuve des papillons.

« Je suis excité et je suis nerveux », admet-il. « Vous savez que vous l’avez dans votre poche arrière et vous ne voulez pas avoir de regrets à cause d’un manque de préparation. Tout ce que nous faisons aujourd’hui est directement lié à la Coupe TELUS. »

Dobson et les entraîneurs adjoints Moe Arseneault, Randy Jones, Mark MacDonnell, l’entraîneur des gardiens de but Kyle MacDonald et l’entraîneure vidéo Maryelle Hannam guideront un groupe de joueurs qui possèdent de l’expérience sur la scène nationale. Certains joueurs des Vito’s ont pris part à des championnats canadiens de baseball bien que ceux-ci ne ressemblent pas vraiment à un événement de Hockey Canada présenté devant plus de 1 500 partisans entassés dans votre aréna local.

« Ils ont fait cela à l’autre bout du pays ce qui est une expérience différente de celle d’une équipe hôtesse », explique Dobson. « Je crois qu’ils ne réalisent pas encore l’ampleur de l’événement. »

Randy Jones, lui, en est tout à fait conscient. Il était un défenseur étoile des Flames de Saint John qui ont représenté la région Atlantique à la Coupe Air Canada 1998 à Sudbury, Ontario. Par la suite, Jones a fait carrière dans la LNH, prenant part à 365 matchs avec Philadelphie, Tampa Bay, Los Angeles et Winnipeg.

« Il amène beaucoup d’informations et une vaste expérience à la table », a dit Dobson. « À l’approche de l’événement, Randy aidera les gars à se concentrer sur le moment présent. Nous profiterons de son expérience. »

Inutile de rappeler à Dobson les difficultés éprouvées par le Canada atlantique sur la scène nationale. Aucune équipe de l’Île-du-Prince-Édouard, du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse ou de Terre-Neuve-et-Labrador n’a remporté la Coupe TELUS. Il ne reste plus qu’à voir si les Vito’s peuvent remporter une victoire historique à domicile en avril.

« Nous ne voulons pas nous retrouver dans l’embarras », a affirmé Dobson. « C’est une énorme responsabilisation. Nous voulons nous assurer d’être compétitifs et de représenter notre collectivité au meilleur de nos capacités et nous donner la chance de gagner chaque soir. »

Outreach Productions